Brève / Pas de Citroën chez Peugeot

3ème épisode de ce feuilleton, toujours non officiel chez PSA et Citroën mais plus chez Peugeot …

-L'Argus.fr- : « Actuellement, responsable de la gamme des voitures particulières chez Peugeot, Laurent Blanchet est nommé directeur du produit à compter du 3 novembre 2014.

Laurent Blanchet, responsable de la gamme des voitures particulières Peugeot, est nommé directeur du produit Peugeot à compter du 3 novembre 2014. Il est rattaché à Maxime Picat, directeur général de la marque.
Dans le groupe PSA depuis 1993, Laurent Blanchet, 47 ans, (IEP Paris) a exercé plusieurs postes pour l’international, notamment en Espagne et en Amérique latine, ainsi que dans les domaines du commerce et du produit. Il était depuis 2011 en charge de la gamme des voitures particulières  de la marque au lion où il a largement contribué au succès des dernières nées de la gamme comme les Peugeot 2008 et 308.

Xavier Peugeot, directeur du produit Peugeot depuis 2012, qui a fortement contribué à la construction d’une gamme produit cohérente et mondiale, est nommé directeur du produit Citroën. »

Brève Chiffrée / Citroën, des prix en baisse …

A J-3 avant les chiffres officiels …


-Le Figaro.fr- : « En France, les voitures neuves continuent de se vendre avec un fort rabais par rapport à leur prix officiel. Sur le dernier trimestre, la décote moyenne atteint ainsi 23%, selon le baromètre établi par Kidioui.fr, comparateur de prix dans l'automobile.

Bla-Bla … DS


Et alors que CAPSA se préoccupe de son avenir … très en amont …


… petit zoom sur une interview d'Yves Bonnefont diffusée cette semaine sur le site du -CCFA- :

« (…) Expliquant l’évolution de l’offre, M. Bonnefont a rappelé que DS était « composée de deux gammes.
La première, comprenant DS3 (et sa variante cabrio), DS4 et DS5 a permis de lancer la marque en Europe.
La seconde, qui servira le développement international de la marque, comprend la DS5 LS que l’on lance d’abord en Chine, la DS6 et, d’ici à 2017, trois autres véhicules.

Puis, entre 2018 et 2020, nous lancerons cinq nouveaux véhicules.
La marque DS aura alors six modèles, dans six segments, que l’on trouvera partout dans le monde. Ce qui veut dire que nous doublerons la gamme en Europe et en Chine », a-t-il détaillé. (...) »


Jusqu'ici, on pensait qu'après la DS 6, il n'y aurait que 2 modèles chinois, la DS 4CS commercialisée en 2015 et la grande DS présentée en 2015 et commercialisée début 2016 au plus tard …

Faut-il trouver le 3ème modèle du côté des VE ? Mystère …  


Brève / … 'sur la banquette arrière d’une 504' …


La Peugeot 402 a été produite de 1935 à 1942. Les 402 Darl’mat Sport se sont illustrées aux 24 heures du Mans en 1937.


-L'Est Répblicain- 30/10/2014 : « S'il devait résumer l’automobile à un seul modèle, ce serait celui-là : « La 402 Darl’mat », lâche Bertrand Blaise, le tout nouveau directeur de la communication du groupe PSA Peugeot Citroën.
Devant cette icône « qui m’a toujours fait rêver et a certainement été le déclic de ma passion pour l’automobile », il pourrait sans peine, dévot laïque et amoureux transi, multiplier les génuflexions muettes en signe de profonde admiration.

Car à ses yeux, ce mythe sur quatre roues aux lignes superbement galbées – esquissé par Georges Paulin et carrossé par Marcel Pourtout à l’instigation, à la fin des années trente, du génial concessionnaire Émile Darl’Mat – allie, avec une perfection toute symphonique, « plaisir visuel de l’objet et plaisir de conduite ». Il en est intimement convaincu : « L’automobile doit être synonyme d’élégance et non d’arrogance ».

De Renault à Peugeot en passant par Alstom

Né à Belfort, en 1965, Bertrand Blaise a très jeune cultivé une appétence quasi instinctive pour le monde de l’automobile, biberonné aux modèles Peugeot conduits par son père, médecin dans la Cité du Lion, et à la musicalité de leur moteur. C’est sur la banquette arrière d’une 504 qu’on lui a administré le baptême du bitume. Souvenir indélébile.

Dès le début de ses études supérieures – il est titulaire d’un DESS de communication décroché au CELSA (Université de Paris 4) et d’un diplôme de sciences politiques et relations internationales obtenu à l’Institut d’Études Politiques de Strasbourg -, « j’ai toujours voulu travailler dans le secteur automobile ».

Mais avant d’y turbiner, et avant même de décrocher son permis de conduire, ce sont les deux-roues motorisés tout-terrain, avec les circuits en terre et caillouteux aux parcours accidentés, qui ont accaparé son attention et meublé ses loisirs à partir de l’âge de 14 ans. Virées à répétition entre copains sur lescontreforts vosgiens et jurassiens, par exemple au volant d’une belle italienne – une Aprilia de 50 cm³. « En enduro, il faut savoir réparer sa moto, ouvrir la culasse, nettoyer le carburateur. La mécanique, je l’ai apprise sur le tas, à Belfort ». D’autres motos, tout-terrain et de route, ont suivi. Beaucoup d’autres.

Et donc le virus de la voiture. « À 18 ans, j’ai restauré un buggy ». La technique et l’esthétique sont pour lui indissociables. Quand il a commencé à travailler dans l’industrie automobile, « j’étais très à l’aise ». Hasard de la vie : ce n’est pas chez PSA Peugeot Citroën que ce Franc-Comtois a signé son premier contrat de travail, mais chez Renault, le frère ennemi. C’était en 1990. Il y est resté dix-sept ans, occupant différents postes de communication au sein du groupe de la marque au losange et de l’alliance Renault/Nissan.
Il a ainsi passé quatre ans en Asie-Pacifique (1999-2003), avant de devenir directeur de l’information de la marque et des produits (2003-2007).

Puis il a fait une infidélité au secteur automobile, le temps d’un septennat. Il a rejoint Alstom, en 2007, en tant que directeur de la communication internationale du groupe. Une infidélité somme toute relative, car tempérée par une fidélité à sa région natale. La Société alsacienne de constructions mécaniques (SACM), ancêtre d’Alst (h) om, plonge en effet ses racines loin dans la terre nord franc-comtoise et surtout belfortaine, depuis la fin du XIXe siècle.

Intégrer le groupe PSA – avec Sochaux berceau de la marque au lion -, c’est donc pour lui une façon de boucler la boucle, et de marier à nouveau, rare privilège : passion personnelle et activité professionnelle. »

Brève Très Chiffrée … Allemande


Le nouveau numéro du magazine -AutoBild- fait aujourd'hui un bilan du marché allemand en progression de +2,9%, depuis le début de l'année ( +5,8% pour Citroën ).
Quels sont les modèles In&Out chez Citroën ?

Bon, comme très souvent, la famille Picasso se retrouve incluse avec son modèle hatch correspondant.
A noter, la C4 Cactus s'est vendue en Allemagne à 762 unités depuis le début de l'année dont 346 exemplaires sur le seul mois de septembre.

Brève / PSA … L'appel de la banlieue ?


Brève / Citroën Com' …

4 jours à attendre avant le lundi 3 novembre, et les chiffres officiels du CCFA, pour faire le petit ratio : Investissement publicitaire / Nombre de C4 Cactus vendues au mois d'octobre …


… mais même avec le lourd investissement publicitaire de Citroën réalisé au moment de l'ouverture du Mondial de Paris, rien n'y fit, le spot de la C4 Cactus ne fait pas parti des meilleurs pour Jacques Séguéla ; pour lui, cela fait bientôt 30 ans que Citroën n'a pas fait un excellent spot publicitaire.


(Voir sa sélection : http://www.gunnreport.com/  )


Pour l'heure, du côté des chevrons, plus ou moins contrariés, la pub dans la presse, toujours en attendant de désigner la nouvelle agence publicitaire pour DS, c'est ça :/